Blog

Les racines d'une photographie de mariage

_50Z8469.jpg

Je n'ai pas toujours assumé mon côté photographe de mariage °
mais ça ne veut pas dire que je ne l'ai toujours pas digéré !

Il faut dire que j'ai changé de pays et que ça prends du temps avant de se figurer quelle carte jouer. J'ai pas mal galéré avec des ptits boulots aussi (qui font les anecdotes de voyageur - entre emballeur de pommes en usine pendant cinq mois - coupeur de queue d'agneaux, jardinier et guichetier dans un cinéma payé des cacahuètes pour ramasser du popcorn)
Mais j'ai rencontré un couple ici en Nouvelle-Zélande qui se marie bientôt et qui cherche un photographe et...ils m'ont dit

OUI

ils m'ont choisi... et la confiance d'un couple ça remotive.

Jean-Pierre et l'auteur du site - sans copyright désolé (ils faisaient pas le watermark à l'époque)

Jean-Pierre et l'auteur du site - sans copyright désolé (ils faisaient pas le watermark à l'époque)

C'est quoi pour moi être "de mariage" ?

Au début, j'avais du mal à me faire une place sur le terrain, j'ai du débroussailler mes mauvaises habitudes... et puis imposer sa présence, et passer l'étape de "faut bien payer les factures" que monsieur tout le monde associe à ce type de reportage et qui te fait sentir qu'il en faut passer par là. Un peu comme un boucher végétarien qui ferait ça pour nourrir sa famille.

Mais quand je suis actif sur le terrain, je me rappelle que je ne suis pas là "pour rien" - que ce soit pour arriver à capter un moment qui valait la peine ou juste être celui qui va faire sourire les gens à la photo de groupe - je me souviens que ce qui me pousse à faire ce job, c'est l'humain - c'est l'envie d'avoir des photos qui déchirent; de rendre mes clients fiers de m'avoir choisi et de donner le meilleur de moi pour toujours creuser derrière l'écorce des sentiments.

J'aime voir mes mariés avant le mariage pour les écouter me raconter leurs vies, me laisser rentrer dans leurs histoires, tout sourires sortis.
Et comme je suis un clown, j'ai un atout non négligeable - connecter facilement avec les enfants présents le jour du mariage. Ils recevront cette photo de leur passé, longtemps après.


A PROPOS DES PHOTOS DE CET ARTICLE. 
C'était au mariage de ma tante. Je n'ai pas de mémoire de ce moment mais je suis gré au photographe d'avoir capturé ce sourire de mon papa qui me porte; ainsi que de mes menues larmes (les enfants en général n'aiment pas trop les marches d’église sous le soleil de début d'après midi)
Aujourd'hui je lui ressemble comme les gouttes de l'eau et c'est moi qui attrape au vol les écrits des familles qui fleurissent.


° Que mes maîtres de stage qui ont rendu la chose possible soient ici remerciés - Laurent Carpentier - Hoppy Kindanda - Caroline de Butterfly Moments et Christophe Flers. Merci d'avoir fait sorti de moi mon Sentimento.

VERSION ANGLAISE
 

AnalyseSento