Blog

Je veux vivre des vies déviées

Les envies fondues de declenchage
à peine assouvies par un récent sursaut
n'attendent qu'un nouvel atelier
qu'un nouveau noir rougissant

De longs mois dans un autre pays
mon à l'envers secouant
l'identité questionnée
le sage rasage
d'ailleurs

Chambre des apparitions
je t'attends tellement
où es tu

Les langues du voyageur se multiplient
tandis que le divisionnisme des comètes
amènent loin des choses agendifiées
telles qu'on les voulait destinables

Le thym d'une décision ne se cueille pas
Pas plus que la sauge d'une boule-versade
Ne révèle son secret qu'après coups

Yohann.

PS. Adieufacebook
#vivons heureux vivons cachés