Blog

Ecoute Solange

Dans le monde du Moi-je podcast, il y a peu de personnes qui se sont fait une place comme celle qu'a prise et gardera au fil du temps "Solange te parle"
Charmante minette avec une belle touffe de cheveux, petite héroïne rohmérienne qui a un accent français charmant. J'aime sa curiosité, son jeu - et sa manière de poser des questions qui font s'épancher, vivre des histoires, partager des fleuves d'anecdotes !  Je me retrouve en elle parce que moi aussi j'ai joujouté avec ma caméra subjective, j'ai experimencé des trucs fousfous.
Elle a réussie à s'exposer - et cherche à soulever un voile d'intime. Via un Youtubage réussi, elle s'est fait un nom - à coup de vidéos performances chouettes. 


Période 2014. Autre mood, autre partage, (s)autre-elle.

Son youtube prends du bide, le son de sa voix s'affine en naturel. Ses mots sont appliqués à poétiser mielleusement, le bon ton devient béton, avec les coupes dans l'air du temps au montage pour qu'un plan ne dépasse pas les cinq secondes.

Ce mois-ci, elle s'essaie au périlleux exercice du quotidien. Elle commence par nous conseiller sur l'art du vide en vidéo; et après elle joue aux associations de souvenirs en plaquant des dvd contre sa jolie face (avec l'art de résumer "La leçon de Piano" à un trou de collant) Moi aussi j'aime savoir ce que deviennent les actrices après un film - pour le cas de Catherine Mouchet, j'ai été surpris de voir qu'elle avait pas mal continué après "Thérèse."

Mon coup de coeur pour des épisodes en particuliers et ses palabres en général :
"Tant pis" quand elle le dit si enfantinesquement que j'en fonds.
"Cadeau, Hummmm" - dans le clip où elle parle de la méthode cool de Seinfeld pour Stimuler la Productivité.
L'épisode sur les poils pubiens

Elle est forte pour avoir une voix toute souriante, parler d'elle dans son plus simple appareil et nous montrer son beau nombril, pour montrer ses prises de tête avec elle-même dans son peignoir bleu.

Solange avec ses parents au téléphone, Solange prends son bain, Solange nous parle de son frigo, Solange s'achète un chien, Solange à la plage critique les gens en maillot de bain, etc... J'aime le fait qu'elle n'ait pas peur d'être elle-même / son personnage, de se gratter le nez, de se toucher des parties du corps impromptuement. Bon en même temps elle habille son dénudage - ça veut dire - oh regardez moi j'aime être nue - ah pardon, je me suis auto flouttée. (Ce qu'il te faut Solange pour résoudre ton rapport à toi nue, c'est une Séance Sento !)

Malgré le fait qu'elle ait des idées déjà-vues, elle arrive à y mettre sa petite touche, qu'elle assume sa bobo-itude. Bref elle filme comme elle pense en se mettant en scènes. J'ai mille fois hâte de voir ce que son film a dans le ventre; quand il s'agit d'organiser un tournage avec d'autres que soi.

Petit bémol inspiré par son public bas de gamme made in youtube - comme elle est humaine trop humaine, elle s'est sentie obligée de se justifier sur sa manière d'être, de parler.
Mais Solange, fais pas la course aux nombres de suiveurs sur youtube, on s'en fout d'être des milliards d'amoureux.
Il vaut mieux être aimé un milliard de fois très fort que chercher à convaincre la planète entière.

Lien vers un article écrit en anglais qui parle du danger que représentent les spectateurs mâles.